La reforme du permis de conduire en marche

9 avril 2014

Le groupe de travail est déjà en action au sein du gouvernement. Lancé par Manuel Valls à l’automne dernier, alors ministre de l’intérieur , il avait été mis en place pour trouver des solutions satisfaisantes concernant notamment la réduction du délais d’attente pour le passage de l’examen du  permis de conduire et surtout la réduction du nombre d’accidents  des jeunes conducteurs.
Alors qu’ils ne représentent que 4% des automobilistes, les conducteurs de véhicules légers ayant moins de trois ans de permis de conduire représentent 21% des tuées sur les routes en 2013!
Des conclusions sont attendues très rapidement. Voici les différents points qui seront abordés cette semaine.jeune conducteur

Permis probatoire de 2 ans au lieu de 3

L’une des solutions envisagées est de passer la durée du  permis probatoire à 2 ans au lieu de 3 ans en rajoutant des rendez-vous pédagogiques obligatoires pendant cette période. Ils se décomposeraient en 2 rendez-vous pédagogiques avec rappel des points essentiels de la conduite et un rendez-vous de sensibilisation aux risques comme la somnolence, l’alcool au volant, les stupéfiants ou bien les sorties nocturnes. Ces 3 rendez-vous valideraient définitivement le permis de conduire.

La période probatoire pourrait également être accompagnée de restrictions pour les jeunes conducteurs comme la limitation de vitesse et baisse du taux d’alcoolémie autorisé. Rappelons que la Suisse est déjà passée cette année à la tolérance zéro pour l’alcool chez les jeunes conducteurs .

Plus de place pour passer l’examen du permis

Le plus gros problème rencontré aujourd’hui pour les jeunes souhaitant obtenir leur permis de conduire est le délais d’attente pour pouvoir se présenter à l’examen. Il faut parfois attendre jusqu’au 6 mois!

Rendre payante l’inscription à l’examen du permis de conduire

Cette solution permettrait de fiancer le recrutement de nouveaux inspecteurs. Mais les professionnels refusent déjà cette solution mettant en avant le prix élevé des heures d’apprentissage.

Sur ce point, Chantal Perrichon de la Ligue contre la violence routière, préconise de faire passer le code de la route dans les établissement scolaires et de financer des bourses au permis de conduire avec une partie de l’argent des radars.

Les inspecteurs à la retraite en renfort

Une autre solution envisagée pour augmenter le nombre d’inspecteurs pour les examens de permis de conduire est de faire appel aux inspecteurs retraités….le problème est que cette solution ne semble pas du tout intéresser les inspecteurs jeunes retraités!

Les conclusions à ces différentes propositions abordées sont attendues en fin de semaine!

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer