Voitures électriques : la Chine premier marché d’ici 2019 ?

1 juillet 2014

La voiture électrique est-elle l’avenir de l’automobile ? Si la question reste en suspens, il semblerait en tous cas que la Chine soit l’avenir de la voiture électrique.

voitures electriquesLa Chine réagit face à l’inquiétante pollution

On le sait, l’argument majeur en faveur de ce type de véhicule est son facteur écologique. Dans un pays comme la Chine où la pollution représente un problème alarmant dans les grandes villes, le gouvernement se penche sur les moyens d’action à sa disposition. C’est la raison pour laquelle le ministère des Finances chinois a décidé d’un programme de subvention, reconduit cette année jusqu’en 2015, destiné à encourager l’achat de véhicules électriques. Le but est de mettre en circulation plus de cinq millions de voitures électriques en Chine d’ici 2020, et de réduire de 20% les émissions de particules dès 2017, dans les régions de Pékin, Shanghai et Guangzhou. Ces efforts ont permis une hausse de 38% des ventes en 2013, soit 18 000 voitures électriques vendues, mais restent insuffisants pour espérer que les objectifs soient atteints.

Les intentions discutables du gouvernement chinois

La hausse du niveau de vie de la population a mené à une augmentation massive de ventes de voiture, avec un impact logique sur les émissions polluantes. Lutter pour la qualité de l’air semble une démarche évidente, mais il semblerait qu’on puisse mettre en doute les intentions du gouvernement : en effet, les centrales électriques chinoises fonctionnent au charbon, et certaines études avancent que le bilan d’une voiture électrique en Chine serait aussi polluant que celui d’une voiture diesel en France. Si cette théorie est avérée, pourquoi encourager le développement du parc électrique ? Deux réponses sont possibles : la première est qu’il soit envisagé de diversifier les sources de production d’électricité en Chine (éoliennes, énergie hydraulique), la seconde serait la volonté de s’émanciper du besoin en pétrole qui fragiliserait le pays face à ses fournisseurs.

Les projets en cours

Certains constructeurs comme BMW travaillent déjà leur position sur ce marché en fort développement : la marque allemande est en train d’étendre son réseau de bornes de rechange à Shanghai, et compte bien profiter de ses nouveaux modèles BMW i8 et BMW i3 pour conquérir les automobilistes chinois au cours des prochaines années. Quant au japonais Nissan, il vient de lancer sa LEAF (Leading, Environmentally Friendly, Affordable, Family Car) 100% électrique à Pékin et Shanghai. Carlos Ghosn, PDG de Nissan et de Renault, a confirmé que son groupe avait la volonté de devenir le numéro un du marché de la voiture électrique ; il se pourrait que Nissan et Dongfeng travaillent ensemble à la production de modèles LEAF en Chine.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer