Qu’est-ce que le permis AM et quelles sont les spécificités ?

1 juillet 2019

On connaît tous le permis B ou le permis A pour les motos. Il existe également le permis AM. On l’appelait autrefois le Brevet de Sécurité Routière (BSR). Cette catégorie de permis de conduire permet aux jeunes conducteurs âgés de 14 ans ou plus de conduire un cyclomoteur léger ou une voiturette.

Qu'est-ce que le permis AM et quelles sont les spécificités ?

Qu’est-ce que le permis AM et comment l’obtenir ?

Le BSR a été remplacé depuis le 19 janvier 2013 par la catégorie AM du permis de conduire. Pour conduire des cyclomoteurs ou quadricycles légers, mais également des voiturettes, les personnes nées à partir du 1er janvier 1988 doivent être titulaires du permis AM. Les personnes nées avant le 1er janvier 1988 en sont dispensées.

Le permis AM s’obtient à l’issue de deux enseignements : l’apprenant commence par suivre une formation théorique dispensée au collège et validée par la délivrance, en classe de 5ème, de l’attestation scolaire de sécurité routière de 1er niveau appelée ASSR1 ou par la délivrance en classe de 3ème de l’ASSR2.

Pour passer l’épreuve de l’ASR, il suffit de s’inscrire auprès d’un GRETA, groupement d’établissements de l’Éducation Nationale. Si vous êtes en apprentissage, vous devez vous inscrire à l’examen de l’ASR dans un centre de formation des apprentis.

L’épreuve, qui est gratuite, a lieu deux fois dans l’année, en mars et en octobre. Pour valider cette épreuve, vous devez répondre à un questionnaire à choix multiples portant sur les connaissances théoriques des règles de sécurité routière.

L’ASR est délivrée aux personnes ayant obtenu au moins la note de 10/20. Attention, être titulaire de l’ASR seule n’autorise pas à circuler avec un véhicule à moteur !

Après l’obtention de l’ASR, le candidat doit effectuer une formation pratique, assurée par une école de conduite ou par une association d’insertion ou de réinsertion sociale ou professionnelle agréée. D’une durée totale de 8 heures, cette épreuve pratique répartie sur deux jours comprend un enseignement à la conduite hors circulation, une épreuve de conduite sur les voies de circulation, et enfin une formation de sensibilisation aux risques liés à la conduite en milieu urbain.

Depuis le 1er mars 2019, un équipement réglementaire (casques et gants homologués, chaussures montantes, blouson et pantalon adaptés) est requis pour passer l’évaluation de la catégorie AM.

Les spécificités du permis AM

Ce permis, qui peut être obtenu dès l’âge de 14 ans, n’entre pas dans le régime du permis à points. Il est valable 15 ans à compter de la date de sa délivrance. Cette validité est inscrite sur le document. Tout permis autorise la conduite de véhicule de la catégorie AM. Par exemple, si vous êtes titulaire du permis voiture ou permis moto, vous pouvez circuler avec tous les véhicules de la catégorie AM.

À noter que le permis AM, contrairement au BSR, permet de conduire des véhicules légers dans l’ensemble de l’Union Européenne. L’ASR est également obligatoire pour obtenir un premier titre de conduite si vous avez moins de 21 ans et que vous n’avez pas l’ASSR de 2e niveau. C’est par exemple le cas si vous n’avez pas été scolarisé en France.

Que puis-je conduire avec le permis AM ?

Ce permis donne droit de conduire certains deux-roues ; à savoir un cyclomoteur de cylindrée inférieure ou égale à 50cm3 (motocyclette, quadricycle ou scooter) et dont la vitesse est limitée par le constructeur à 45 km/h.

Aussi, le permis AM permet de conduire une voiture sans permis. Ces voiturettes et petits quads doivent afficher une cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3 pour les moteurs à essence, ou inférieure ou égale à 4 kW pour un moteur diesel.

Combien coûte la formation au permis AM

La formation pratique coûte entre 150 € et 400 € en auto-école. L’inscription se fait via le téléservice mis en place par l’Agence Nationale des Titres Sécurisés. Il vous faudra joindre les documents suivants :

  • pièce d’identité ;
  • justificatif de domicile ;
  • 1 photo numérique d’identité ;
  • si vous êtes né en 1988 ou après, attestation de suivi de la formation pratique du BSR, accompagnée de l’ASSR 1 ou de l’ASSR 2 ou de l’ASR ;
  • si vous êtes âgé de plus de 17 ans et moins de 25 ans, copie du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC) ;
  • justificatif de paiement de la taxe régionale si elle est due dans votre département.

Le permis AM et la suspension de permis

Une infraction commise au volant d’une voiturette, par exemple, ne donne pas lieu à un retrait de points au cas où le conducteur possède aussi un permis B.

En revanche, selon la loi du 12 juin 2003, en cas de retrait ou suspension de permis auto ou moto, suite à une infraction grave telle que la conduite en état d’ivresse, «l’interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur, y compris ceux pour la conduite desquels le permis de conduire n’est pas exigé, pour une durée de cinq ans au plus» peut être prononcée.

Publié par Stephanie
Partagez cet article
Nous garantissons les prix les plus bas

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer