Février 2016 : les deux-roues pourront circuler entre les files

5 janvier 2016

Depuis toujours, les véhicules à deux-roues ont pour habitude de louvoyer entre les files, suscitant parfois le courroux des automobilistes qui savent que cette pratique est illégale. Un sondage réalisé par un laboratoire d’études de la Mutuelle des Motards a révélé que pas moins de 97.5 % des conducteurs de deux-roues avaient l’habitude de circuler entre les files, soit la quasi-totalité de la population.

Afin de faire concorder la pratique avec la loi, comme le font régulièrement les Académiciens en révisant le dictionnaire, le gouvernement a décidé d’autoriser la circulation inter-files à titre expérimental.

Février 2016 : les deux-roues pourront circuler entre les files

 

On appelle circulation inter-files le fait de se déplacer en deux (ou trois) roues “entre deux files de véhicules situées sur les deux voies de circulation les plus à gauche de la chaussée” selon le texte du décret.

La zone et la durée d’application seront limitées

Les deux-roues pourront donc passer d’une file à l’autre sans risquer de contraventions, mais uniquement en Ile-de-France en cas de bouchons et dans la même situation, en Gironde, dans le Rhône et dans les Bouches-du-Rhône. Cette autorisation, délivrée de façon temporaire, sera effective à partir du 1er février prochain, comme le stipule le texte paru au Journal Officiel.

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, a précisé que cette autorisation devrait durer quatre ans, au terme desquels les législateurs décideront s’il convient ou non de la rendre permanente.

Les conditions de circulation inter-files seront strictes

Il ne faut pas pour autant croire que les deux-roues pourront tout se permettre. Il ne sera autorisé de circuler entre les fils que

 lorsque la circulation s’est, en raison de sa densité, établie en file ininterrompue sur toutes les voies, jusqu’à une vitesse maximale de 50 km/h

. Cela ne pourra se pratiquer uniquement sur les autoroutes dont la vitesse maximale est supérieur ou égale à 70 km/h. La route doit être constituer de deux chaussées séparées par un terre-plein central dotée d’au moins deux voies chacune.

Cette expérience a été préconisée par le Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR), qui suggère qu’elle permettra de donner à tous les usagers un cadre clair.

Nathanaël Gagnaire, délégué générale de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), se réjouit de cette “avancée positive qui concerne une spécificité de la conduite des deux-roues motorisés”. Il ajoute que la pratique est d’ores et déjà légale dans certains pays Européen comme la Belgique, et souligne que quatre ans constituent une durée très longue pour une phase de test.

Les deux-roues sont au coeur des changements du code de la route pour 2016, notamment avec le gilet jaune rendu obligatoire pour les motards.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer